Prix de Droit

Le Prix de Droit de la Fondation Droit animal, Ethique et Sciences a été fondé en 2013 pour encourager le développement, l’enseignement et l’application du droit animal.

Ce prix, d’un montant de 3000 €, est destiné à encourager :

  • la reconnaissance du droit animal en tant que nouvelle discipline juridique,
  • l’enseignement et la recherche en droit animal dans toutes facultés de droit, institutions de formation professionnelle et grandes écoles concernées par le droit, l’environnement, la santé et l’élevage des animaux,
  • la reconnaissance dans les textes de loi et règlements, notamment dans le code civil et le code de l’environnement, de la nature d’être sensible à tout animal, vertébré ou invertébré apte à ressentir la douleur, comme à éprouver des émotions,
  • l’extension des législations et réglementations nationales, communautaires et internationales visant à préserver de la disparition les espèces animales vivant à l’état de liberté et à garantir le bien-être, la santé et la sécurité de tous les animaux, domestiques ou sauvages détenus ou utilisés par l’homme,
  • l’application rigoureuse des lois et réglementations de protection animale.

Il est ouvert à tout chercheur, enseignant ou formateur en droit ainsi qu’à tout praticien du droit (magistrat, avocat, juriste ou agent chargé du contrôle de son application) français ou d’expression française, en activité et œuvrant dans un ou plusieurs des domaines énumérés ci-dessus, selon les conditions définies dans son règlement.

Il peut être décerné tous les deux ans en alternance avec le Prix de biologie Alfred Kastler.

Trois lauréates ont reçu le Prix à ce jour :

  • 2014 : Aloïse QUESNE, doctorante en droit privé et chargée d’enseignement à l’université de Caen Basse-Normandie, pour son cours magistral de droit de l’expérimentation animale.

©MichelPourny/LFDA

  • 2016 : Lucille BOISSEAU-SOWINSKI, maître de conférences à l’université de Limoges, pour ses travaux de recherche notamment sur la question de l’étendue des droits qui pourraient être reconnus aux animaux et sur l’articulation juridique entre ces droits et la poursuite de certaines utilisations animales.

©MichelPourny/LFDA

  • 2018 : Alice Di Concetto, juriste en droit de l’animal, exerce son influence auprès des institutions européennes pour une meilleure protection des animaux d’élevage. Elle mène en parallèle une mission d’enseignement juridique pratique en droit animal auprès d’étudiants de Sciences Po pour proposer un label « bien-être animal. »

Alice Di Concetto reçoit le Prix de droit 2018

©LFDA

Règlement du Prix de Droit de la LFDA

Pour être avertis de l’ouverture à candidature des prochains Prix de Droit, écrivez-nous !

ACTUALITÉS